Les défis de la traduction du contenu des médias sociaux

traduction du contenu des médias sociaux

Les médias sociaux font aujourd’hui partie intégrante de la stratégie de communication des entreprises. Les sociétés de dimension internationale, qui s’adressent à un public multiculturel, doivent s’assurer de délivrer un contenu multilingue, adapté à la langue de leur audience. Or, la traduction du contenu de réseaux sociaux présente des défis spécifiques.

 

Quels sont les défis liés à la traduction de médias sociaux ?

La traduction des contenus publiés sur les réseaux sociaux (posts, commentaires, vidéos…), présente de nombreuses particularités. Tout d’abord, le traducteur devra respecter une longueur spécifique, notamment en ce qui concerne les tweets limités à 280 signes sur Twitter. Or, d’une langue à l’autre, le nombre de mots peut très rapidement varier. Par conséquent, le traducteur devra non seulement retranscrire l’idée d’origine dans la langue source, mais aussi adapter son texte à ces contraintes techniques.

Les réseaux sociaux présentent d’autres normes qui leur sont propres, tels que les hashtags, dont la traduction pose un autre défi. Il est en effet déconseillé de se contenter de chercher une traduction directe du hashtag d’origine au moment de traduire sur les médias sociaux. Cela nécessite donc d’effectuer un travail de recherche afin de trouver les hashtags les plus pertinents dans le pays ciblé par la traduction. Parfois, la question se pose même de savoir si le hashtag doit ou non être traduit.

D’autre part, le ton utilisé sur les réseaux sociaux est très spécifique et varie d’un média à l’autre. Il dépend aussi de l’audience, de l’entreprise et de son secteur d’activité. Autant de facteurs qui devront être pris en compte dans le processus de traduction.

 

Quelles sont les compétences requises pour traduire des médias sociaux ?

Vous l’aurez compris, la traduction de médias sociaux fait appel à des compétences très précises, telles qu’une grande minutie et beaucoup de rigueur pour respecter les contraintes techniques imposées par ce type de support. Mais il est aussi essentiel de posséder des connaissances approfondies en marketing digital et en community management afin de respecter les normes et le style de langage propres aux réseaux sociaux. D’autre part, un traducteur spécialisé en médias sociaux devra posséder une parfaite connaissance de la culture du pays ciblé, de façon à adapter sa traduction à l’audience visée.

Enfin, la traduction des social media fait appel à un certain niveau de créativité, ainsi qu’à une grande adaptabilité pour s’adapter aux différents formats, tels que les vidéos en live et les types de posts spécifiques à chaque réseau social.

Pour ce type de contenu digital, il est donc indispensable de faire appel à des professionnels de la traduction spécialisés. En effet, au travers d’une communication sur les réseaux sociaux, c’est toute l’image de marque et la notoriété de l’entreprise qui est mise en jeu. Afin de la préserver et même de la valoriser, il sera donc judicieux d’avoir recours à un traducteur professionnel, spécialisé dans la traduction de ce type de contenus, comme nous le proposons chez Alphatrad dans une centaine de langues (traduction français-anglais, français-espagnol, français-italien, français-portugais, français-russe, français-japonais…).

 

Ce qu’il faut savoir sur la traduction de médias sociaux

  • La traduction de contenus sur les réseaux sociaux nécessite de respecter des contraintes techniques, et de s’adapter aux habitudes et comportements des internautes.
  • Elle requiert aussi des compétences spécifiques, telles qu’un sens créatif et une connaissance approfondie de la culture ciblée par la langue.
  • Les médias sociaux engagent votre e-réputation, d’où l’importance d’établir une stratégie de communication multilingue auprès d’un traducteur spécialisé.

 

Ajouter un nouveau commentaire