Pourquoi s’implanter en Espagne ?

Pourquoi implanter son entreprise en Espagne ?


Pour développer son activité, internationaliser son entreprise s’avère souvent être une étape incontournable. Parmi les marchés à fort potentiel, l’Espagne représente une destination très favorable, que ce soit pour y implanter une succursale, une filiale, un site de production ou le siège social de son entreprise.

 

Les principaux avantages à implanter sa société sur le marché espagnol

Un fort dynamisme économique

13ème puissance économique mondiale en 2021 et 4ème puissance de l’Union européenne en termes de PIB, l’Espagne offre de nombreuses opportunités de croissance aux investisseurs et porteurs de projets étrangers. Le pays compte 47 millions d’habitants et offre donc un très large marché de consommateurs aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs. Par ailleurs, la péninsule ibérique héberge un grand nombre de travailleurs qualifié dans des domaines de pointe.

Un pays ouvert sur le monde

Limitrophe avec le Portugal, la France, Gibraltar et le Maroc, l’Espagne est une vraie porte d’entrée sur les deux continents. Très ouvert sur l’international, le pays est le 17ème exportateur et le 15ème importateur mondial.

L’Espagne jouit par ailleurs d’une grande influence et de liens très étroits avec Amérique latine (de nombreuses entreprises latino-américaines sont d’ailleurs implantées en Espagne), ainsi qu’au Maghreb, avec qui elle entretient des relations économiques fortes de par sa proximité géographique. S’implanter en Espagne, c’est donc ouvrir son entreprise à de nombreux marchés et opportunités à l’international.

De nombreux secteurs porteurs

En 2016, on recensait 3 232 706 entreprises, PME, startups et grands groupes en Espagne, dont 81,4 % exercent dans le secteur des services. Outre le secteur tertiaire, on compte également, parmi les autres domaines d’activité compétitifs, le tourisme (il s’agit de la 4ème destination touristique mondiale après la France, les États-Unis et la Chine), l’industrie agroalimentaire, les nouvelles technologies, l’e-commerce, les cosmétiques… L’Espagne est également le 5ème marché européen dans le secteur aéronautique. Enfin, à l’échelle européenne, l’Espagne compte le plus grand nombre d’entreprises dans le secteur de la biotechnologie.

Cette destination est donc particulièrement stratégique pour les entreprises spécialisées dans ces secteurs d’activité.

Une fiscalité attractive

De plus, le marché espagnol offre une fiscalité avantageuse pour les entreprises domiciliées dans le pays. Les charges sociales salariales s’élèvent par exemple à environ 6 %, tandis que les charges sociales patronales s’élèvent à un peu plus de 30 %.

L’impôt sur les sociétés varie de 15 à 30 % selon le chiffre d’affaires de l'entreprise, ce qui s’avère bien moins élevé que dans de nombreux autres pays européens. Par ailleurs, grâce au numéro de TVA intracommunautaire délivré à toutes les entreprises de l’UE, il est possible de bénéficier d’une exonération sur certains produits et services, dans le cadre d’échanges avec d’autres pays européens, que ce soit pour importer ou exporter en Espagne par exemple.

Une très bonne qualité de vie

Outre son dynamisme économique et entrepreneurial, l’Espagne offre sans conteste une qualité de vie idéale : un climat agréable, un riche patrimoine culturel, un système sanitaire et éducatif de qualité, une situation géographique privilégiée… C’est donc une destination où il fait bon vivre et entreprendre.

 

Comment réussir son implantation en Espagne ?

Pour réussir son implantation en Espagne, plusieurs étapes préalables doivent être effectuées. Il faudra tout d’abord réaliser une étude de marché approfondie pour vérifier la viabilité de votre projet d’implantation en Espagne, en analysant l’offre, la demande du marché espagnol dans votre secteur d’activité, ainsi que les attentes, besoins et habitudes de consommation du public espagnol. Il faudra notamment comparer et lister les villes les plus favorables où implanter votre entreprise, votre unité commerciale ou votre bureau de représentation, et estimer les coûts et moyens nécessaires à ce projet.

Le plus simple est généralement de se tourner vers un organisme en mesure de sécuriser chaque démarche de votre implantation en Espagne. Vous pouvez par exemple contacter la CCI Franco-Espagnole (Chambre de Commerce et d’Industrie). Des professionnels s’occupent ainsi de réaliser un diagnostic pour valider le potentiel de votre projet, et vous délivrent des conseils sur mesure pour définir la meilleure stratégie de positionnement à adopter en fonction du marché.

Vous serez aussi accompagné dans vos démarches administratives et juridiques d’implantation, dans la prospection et dans le développement de votre offre sur le marché espagnol. Vous pouvez vous adresser à la Chambre de commerce espagnole à Madrid ou à la CCI France Espagne à Barcelone, si vous vous implantez en Catalogne.

Enfin, il sera nécessaire de faire appel à un professionnel de la traduction dans chaque étape de votre implantation en Espagne. Cela est indispensable pour simplifier les échanges avec les partenaires locaux, et réaliser les différentes démarches administratives. Par exemple, il pourra être nécessaire de traduire des documents marketing, commerciaux, financiers, juridiques… Il faudra, dans ce cas, faire appel à un traducteur spécialisé dans ce type de traduction. Par ailleurs, si des traductions certifiées des documents officiels sont exigées par les instances locales, vous devrez avoir recours à un expert-traducteur assermenté.

Sachez également que, en dehors du castillan, langue officielle, l’Espagne regroupe une grande diversité linguistique : le basque, le catalan, le galicien et l’aranais font partie des autres langues d’usage dans les communautés du pays.

 

Les réponses à vos questions sur l’implantation sur le marché espagnol

De nombreuses villes espagnoles sont très propices à l’entrepreneuriat pour les investisseurs étrangers. Barcelone et Madrid figurent par exemple parmi les villes européennes les plus dynamiques et attractives. Parmi les autres principales métropoles espagnoles, on trouve également Valencia, Séville, Malaga, Bilbao, Alicante, Murcia ainsi que Las Palmas de Gran Canaria.

Pour s’implanter en Espagne, il faudra obtenir un numéro NIE (número de identificación de extranjeros). Ce numéro d’identification est obligatoire pour les étrangers qui souhaitent créer une entreprise ou s’expatrier en Espagne. Cela est en effet nécessaire pour louer un logement, obtenir un numéro d’inscription à la sécurité sociale, ouvrir un compte bancaire, s’inscrire dans un établissement scolaire, payer ses impôts… Il faudra en faire la demande auprès du commissariat local de la police nationale dans la ville où vous souhaitez vous installer.

Le statut « autónomo » en Espagne est équivalent au statut d’auto-entrepreneur. C’est donc idéal pour débuter une activité indépendante facilement, sans avoir à réaliser des démarches trop complexes. Pour bénéficier de ce statut en tant qu’étranger, il faudra obtenir un numéro NIE, s’inscrire à la sécurité sociale, et faire une déclaration auprès de l’administration fiscale.

 

A propos de l'auteur

Frédéric Ibanez

L'équipe éditoriale dirigée par le fondateur du groupe auquel Alphatrad France appartient est composée d’experts spécialisés dans les services linguistiques. Notre objectif est de vous proposer régulièrement des articles liés à la traduction et les services linguistiques afin de mieux vous accompagner dans vos besoins.

Ajouter un nouveau commentaire