La traduction de documentaires

Traduction de documentaires: Combinaison traductions audiovisuelle et spécialisée

Combinaison traductions audiovisuelle et spécialisée :

La traduction de documentaires est soumise à toutes les exigences propres à la traduction audiovisuelle : le nouveau texte doit s’adapter aux rythmes de la narration visuelle et favoriser une lecture fluide par le locuteur. En outre, la traduction du genre documentaire présente des caractéristiques très précises qui contribuent à en faire une discipline émaillée de défis pour le traducteur.

Les documentaires ont pour principal objectif d’aborder à travers le format audiovisuel une partie ou un aspect de la réalité. Bien que la fiction soit parfois présente, la recherche de l’objectivité prédomine généralement dans ce genre.

Thématique et spécialisation

Certains documentaires traitent de sujets très techniques ou approfondissent des questions complexes. De nombreuses maisons de production et distributeurs ont ainsi recours aux services de traducteurs spécialisés dans les divers domaines. Les traducteurs rencontrent également certaines difficultés en traduisant des sujets éminemment actuels ou sur lesquels il existe très peu d’informations. Ils doivent parfois réaliser un important travail de recherche et de documentation avant de commencer la traduction à proprement dit.

Exigences audiovisuelles

La traduction audiovisuelle présente toujours certaines difficultés car il est nécessaire d’élaborer un texte qui facilitera la locution en tenant compte de la durée du montage et de ses rythmes.

En outre, il est souhaitable que le traducteur connaisse les caractéristiques et le style du documentaire avant de commencer sa traduction. Le format le plus courant comporte une narration en voix off (communément appelée voice over), généralement rédigée une fois que les images ont été enregistrées. Cette narration est d’ordinaire présentée de manière très claire, avec un style informatif ou didactique. Cependant, d’autres formats faisant appel à des interviews ou un présentateur offrent un style plus spontané. Ils provoquent habituellement plus de maux de tête chez le traducteur, surtout si celui-ci ne dispose pas d'une copie du scénario dans la langue originale.

Attentifs au spectateur

L’un des principaux défis auquel sont confrontés les directeurs et producteurs de documentaires est de savoir rencontrer un public avec un sujet parfois très spécialisé et complexe. Ils ont donc tout intérêt à en confier la traduction à des professionnels spécialisés dans le secteur audiovisuel et familiarisés avec les différences de genres, de formats et de styles. Ainsi, une traduction correspondra parfaitement à son format audiovisuel et sera adaptée au public auquel il est destiné.