7 conseils concernant la traduction technique

conseils concernant la traduction technique


La traduction technique est l’une des tâches les plus complexes et complètes qui soient.

On doit ainsi pouvoir s’appuyer sur une agence de traduction ou un traducteur spécialisé pour les réaliser.

Cependant, on peut également souligner certains conseils que ces professionnels doivent mettre en œuvre.

  1. Les traducteurs techniques doivent se limiter à la traduction des contenus qu’ils maîtrisent à la perfection. Cela s’explique par le fait que certaines phrases peuvent être méconnues des traducteurs, ceux-ci doivent donc lire les manuels techniques plusieurs fois et être convaincus qu’ils sont pleinement capables de les traduire.
  2. Le traducteur doit lire en intégralité le manuel à traduire. Cette étape préalable l’aidera à tirer une première conclusion au sujet du document à traduire, ce qui lui fera gagner du temps.
  3. L’élaboration d’un glossaire des termes techniques les plus communs s’avèrera très utile pour harmoniser la terminologie employée. Sur le long terme, cela permettra au traducteur de gagner du temps sur des travaux similaires. Ces entrées comportent le terme dans chaque langue, sa définition, des exemples d’utilisation et des illustrations.
  4. L’utilisation des fonctions avancées des outils TAO est également l’un des conseils clés pour que les traductions techniques soient réalisées de manière cohérente et offrent la qualité voulue. De fait, la plupart de ces outils permet d’effectuer des contrôles avancés de qualité qui s’avèrent extrêmement utiles lors de la traduction de manuels techniques.
  5. Il est nécessaire de connaître et d’appliquer les recommandations de l’Organisation Internationale de Normalisation, en particulier la norme ISO 3864 et la norme américaine ANSI Z535.4, lesquelles établissent la traduction des termes de signalisation de danger.
  6. Le traducteur doit poser des questions aux clients s’il a des doutes au regard des contenus de la traduction technique. Cette méconnaissance est bien souvent le fruit d’une erreur du document original, en ce sens bénéficier du contrôle du client est un plus.
  7. Avoir de bons rapports avec celui-ci et utiliser la documentation de référence. Il est également intéressant de rechercher des informations techniques parallèles dans des manuels et sur Internet, en particulier sur les sites Web des entreprises correspondant à la traduction technique que l’on va réaliser. 

 

A propos de l'auteur

Frédéric Ibanez

L'équipe éditoriale dirigée par le fondateur du groupe auquel Alphatrad France appartient est composée d’experts spécialisés dans les services linguistiques. Notre objectif est de vous proposer régulièrement des articles liés à la traduction et les services linguistiques afin de mieux vous accompagner dans vos besoins.

Ajouter un nouveau commentaire