Ces expressions idiomatiques allemandes à connaître absolument

Ces expressions idiomatiques allemandes à connaître absolument

Apprendre les expressions idiomatiques d’une langue est très utile pour mieux comprendre la culture du pays, les coutumes et les usages locaux. En allemand, maîtriser quelques-unes des locutions les plus courantes est aussi un très bon moyen de créer du lien avec les locaux, de mieux comprendre vos interlocuteurs, et de montrer votre volonté de vous intégrer dans le pays et sa culture. Tour d’horizon de quelques expressions idiomatiques allemandes utiles à connaître.

 

Pour exprimer son indifférence : « Das ist mir Wurst »

Cette expression allemande très courante s'utilise pour exprimer son désintérêt, son indifférence, ou tout simplement son indécision. Au sens littéral, elle se traduit par « C’est de la saucisse pour moi ». C’est l’équivalent, en français, de ça m’est égal, ou de façon plus familière je m’en fiche.

 

Ce ne sont pas mes oignons : « Das ist nicht mein Bier »

Cette locution germanophone se traduit littéralement par ce n’est pas ma bière. Vous pouvez l’employer pour faire comprendre à quelqu’un que vous n’êtes pas concerné par quelque chose. En français, on pourrait dire ce ne sont pas mes oignons” ou ce ne sont pas mes affaires, ou encore ça ne me regarde pas.

 

Marquer sa surprise en allemand : « Ich glaub’ ich spinne »

Là encore, cette expression allemande traduite en français de façon littérale, n’a pas grand sens : j’ai l’impression d’être une araignée. Elle s’emploie en fait pour exprimer sa surprise, son incrédulité face à une situation, que ce soit de façon négative ou positive. Elle est très souvent utilisée par les germanophones. En français, on pourrait dire je n’en crois pas mes yeux ! ou, plus familièrement, j’hallucine !

 

Faire part de son incrédulité : « Ich glaub mein Schwein pfeift »

“Je crois que mon cochon siffle”, au sens littéral : cette locution fait sans aucun doute partie des expressions allemandes drôles une fois traduites en français. Elle exprime le scepticisme de quelqu’un vis-à-vis d’un dire ou d’une situation.

 

Pour souhaiter bonne chance à un allemand : « Jemandem die Daumen drücken »

Lorsque vous voulez apporter votre soutien et souhaitez bonne chance à un ami allemand, vous pouvez lui dire «Jemandem die Daumen drücken». Cela se traduit mot à mot par : presser ses pouces pour quelqu’un. C’est une expression allemande connue qui viendrait des spectateurs des jeux du cirque de l’Antiquité romaine. Ces derniers plaidaient auprès de l'Empereur pour le sort des gladiateurs vaincus, à l'aide d'un geste du pouce. C’est l’équivalent de notre expression française : je croise les doigts pour toi.

 

Lorsque l’on met les pieds dans le plat : « Ins Fettnäpfchen treten »

Cela nous arrive à tous de faire une “gaffe”, ou de dire quelque chose de travers. Pour les Allemands marcher dans le petit pot de graisse est une manière familière de signaler à quelqu’un qu’il a en effet mis les pieds dans le plat.

 

Tout vient à point à qui sait attendre en allemand : « Abwarten und Tee trinken »

Si la bière est la boisson nationale en Allemagne, c’est au thé que fait référence cette phrase usuelle en allemand (“bois du thé et attend”) qui invite à la patience et au calme. Autrement dit, nul besoin de s’inquiéter de ce qui n’est pas encore arrivé.

 

Les réponses à vos questions sur les expressions idiomatiques allemandes

Pour saluer quelqu’un en allemand, on pourra dire, au choix :

  • Guten Morgen (pour dire bonjour le matin)
  • Guten Tag (pour dire bonjour dans la journée, entre 12h et 18h)
  • Guten Abend (bonsoir)
  • Hallo ; Grüß dich! ; Tag! (salut)

Pour dire Santé ! au moment de trinquer avec des Allemands, on utilise l’expression Prost! ou Prosit! (littéralement de bas en haut! en français). D’ailleurs, saviez-vous que le mot trinquer venait de l’allemand trinken, qui veut tout simplement dire boire ?

Le mot allemand « Na? » peut par exemple s'utiliser au moment de saluer quelqu’un tout en prenant de ses nouvelles. C'est une expression très courante, qui peut se placer en tout début de phrase. On peut par exemple dire Na, alles gut?, qu’on pourrait traduire cela par Salut, ça va ? Comment ça va ? ou Quoi de neuf ? en français ; ou encore Na, wie geht’s? (alors, comment vas-tu ?). Il est aussi possible de l’utiliser en tant que réponse, par exemple : Na klar! (oui bien sûr!), Na gut (bien).

« Ach so » (prononcé arso) est une locution difficilement traduisible en français. Elle se compose de ach, qu’on peut traduire par hélas ! ou ah !, et qui sert à exprimer des regrets, et de so, qui se traduit ainsi, tellement, ou comme ça en français. La traduction de l’expression allemande ach so en français pourrait donc être Ah bon ! / Dis donc ! Eh bien !

 

Ajouter un nouveau commentaire