Feu vert pour la conclusion d’accords commerciaux et la protection des investissements entre l’UE et Singapour

Accords commerciaux entre l’UE et Singapour

Le droit du travail et la protection de l’environnement sont également au programme

L’accord auquel le Parlement européen a donné son aval en février 2019 va supprimer pratiquement tous les droits de douane entre les deux protagonistes d’ici à cinq ans. Il permettra ainsi le libre-échange de services, y compris dans le secteur de la banque de détail, protègera certains produits typiques européens tels que le vin de Jerez (xérès) ou la Nürnberger Bratwurst (saucisse grillée de Nuremberg) et ouvrira le marché d’approvisionnement singapourien aux entreprises de l’UE travaillant dans le secteur ferroviaire, par exemple. Par ailleurs, cet accord vient renforcer le droit du travail et la protection de l’environnement, élément qui tenait particulièrement à cœur au Parlement.

Le Parlement européen a montré son engagement en faveur d’un système commercial fondé sur des règles visant à maintenir des échanges libres et équitables. Cet accord commercial permet à l’UE de bénéficier d'un meilleur accès au marché singapourien, mais également à l’ensemble des pays de l’ANASE, tout en garantissant la protection des travailleurs et de l’environnement. L’accord de protection des investissements intègre la nouvelle approche de l’UE et se substituera aux accords conclus individuellement entre Singapour et les différents états membres, qui comprenaient un système délétère de règlement des litiges entre investisseurs et états.

Singapour est de loin le premier partenaire de l’UE dans cette région : le pays représente près d'un tiers des échanges de biens et de services UE-ANASE et environ deux tiers des investissements réalisés entre les deux régions. Plus de 10 000 sociétés européennes ont installé leurs bureaux régionaux à Singapour.

 

Les langues de Singapour

Singapour a quatre langues officielles : l’anglais, le malais, le mandarin et le tamoul. L’anglais est la langue la plus répandue ; elle est utilisée dans le monde du commerce, par le gouvernement et dans le milieu scolaire et universitaire.

La plupart des Singapouriens sont bilingues : ils utilisent l’anglais comme langue commune et, généralement, leur langue maternelle (apprise à l’école pour préserver leur identité ethnique et leurs valeurs) comme langue secondaire. Les langues officielles parlées par les Singapouriens sont l’anglais (taux d’alphabétisation de 80 %), le mandarin (taux d’alphabétisation de 65 %), le malais (taux d’alphabétisation de 17 %) et le tamoul (taux d’alphabétisation de 4 %).

Nos traducteurs, qui maîtrisent de nombreuses langues asiatiques, se tiennent à la disposition des entreprises ayant besoin d’une assistance linguistique dans le domaine commercial, financier ou autre.